Cartographie de la texture de surface des sols de la Montérégie à l’aide de données d’observation de la terre et de sol archivées

M. A. Niang, M. C. Nolin, I. Perron, M. Bernier, C. Codjia

Research output: Contribution to journalArticle

1 Citation (Scopus)

Abstract

La texture de surface du sol est l’une des propriétés de base à prendre en considération dans la classification et la cartographie des sols. Une série multitemporelle de quatre images RADARSAT-1 (R-1), deux images RADARSAT-2 (R-2); soit une image pleinement polarimétrique acquise en mode fin avec quadruple polarisation (FQ4) et une en mode standard avec double polarisation (HH et HV), une image IKONOS et une image LANDSAT-7 (L-7) ont été utilisées pour la cartographie de la texture de surface des sols de la Montérégie. L’analyse discriminante linéaire a été retenue comme algorithme de classification. Les deux sources de données pédologiques utilisées pour l’apprentissage et la validation des modèles de classification sont des polygones de sol délimités sur les cartes pédologiques publiées ainsi qu’une base de données des profils de sol décrits sur le terrain lors de la prospection. Les résultats ont montré une influence relativement faible des deux sources de données sur le pourcentage de bonne classification (BC), soit 79% pour la base de données des profils et 75% pour les polygones de la carte. Cependant, un choix judicieux des sites d’entraînement a été requis pour obtenir ces bons résultats. À l’échelle régionale, l’information spectrale extraite du capteur L-7 donne de meilleurs résultats de classification (BC = 76%) que la série multitemporelle d’images R-1 et R-2 avec la polarisation HH (BC = 60%). Toutefois, la combinaison de ces deux types de données a permis d’atteindre les meilleurs résultats de classification de l’étude (BC = 79%). À l’échelle locale, l’information polarimétrique extraite de l’image R-2 a été nettement plus efficace (BC = 72%) que l’information spectrale tirée de l’image IKONOS (BC = 57%) pour la cartographie de la texture de surface d’un secteur représentatif (625 km2) du comté de Rouville. Cette étude démontre l’efficacité des données d’observation de la terre dans la mise à jour des cartes pédologiques à l’échelle régionale (1 : 40 000) et locale (1 : 20 000).

Original languageEnglish
Pages (from-to)548-563
Number of pages16
JournalCanadian Journal of Remote Sensing
Volume37
Issue number5
DOIs
Publication statusPublished - Oct 2012

    Fingerprint

ASJC Scopus subject areas

  • Earth and Planetary Sciences(all)

Cite this